La visite commence sur de petits sentiers de montagne, parsemés de petits sanctuaires et de centaines de statues. Il s’agit de 1500 Arhats (des novices ayant connu leur réveil spirituel), tous différents, réalisés par le maître-artisan Jingorō Eirei Ōno et ses 27 apprentis, sur ordre du maître zen du temple. Leur tâche a duré de 1779 à 1798. Malheureusement, beaucoup d’entre eux ont été détruits par un mouvement anti-bouddhisme pendant l’ère Meiji, et parmi ceux qui restent, beaucoup sont décapités. Une association se charge depuis peu de les réparer (du coup, certains ont une tête de couleur différente de leur corps).

DSC_0099

DSC_0102

DSC_0104

DSC_0106

DSC_0107